Fuzzquest - Episode #0

Officialisation d'une quête : la quête de la fuzz. D'où le nom.

Je me lance dans un nouveau défi moyen / long-terme : développer ma propre fuzz.

Mon objectif est de pur orgueil : avoir mon son à moi. J'ai déjà développé une disto qui a un son "unique" puisque j'ai mélangé des circuits différents pour obtenir un son qui n'existait pas, à priori (Satelyte). Mais c'était vraiment une expérimentation, sans vraiment de lendemain. Ici je veux aller au bout de la démarche, construire, autant que faire se peut, un circuit qui fasse un son que je veux obtenir.

Cela risque d'être long, mais je pense que le jeu en vaut la chandelle.

Pourquoi une fuzz ? Parce que j'ai envie, parce que c'est un effet très marqué, parce qu'il y a une sorte de culte bizarre - quoique compréhensible - autour des fuzz à transistors germanium et que j'ai envie de trouver une solution différente.

A noter que j'ai piqué le terme Fuzzquest au blog du même nom : https://fuzzquest.blogspot.fr/

Quel son ?

Fuzz velcro / gated, avec possibilité de régler le niveau de gate, quitte à faire du blend entre plusieurs circuits - ce que je risque d'être obligé de faire de toutes façons. Il faudrait qu'elle puisse partir en oscillation. Et aussi qu'elle ait des basses, mais que cela soit réglable, car je trouve toujours que les fuzz ont soit trop de basses - mode stoner - soit pas assez - mode nasillard.

  • Velcro / Gated
  • Oscillation
  • Réglage des basses

Le son que j'ai en tête est celui de Hendrix sur Wild Thing, celui de Mick Ronson, ou celui de Eddie Hazel sur Maggot Brain. Donc du vintage, rauque, abrasif, avec des artefacts, et des attaques très marquées.

Mais je souhaite pouvoir avoir un son moins typé si besoin (d'où le réglage de basses d'ailleurs). Pouvoir aller plus vers le metal, ou plus mellow, à la Deftones, voire à la Fear Before. Bref, pouvoir aussi avoir un son plus proche d'une distortion que d'une fuzz.

Donc je veux tout et son contraire, le mouton à cinq pattes. Comme d'habitude.

Quelles contraintes ?

J'ajoute quelques contraintes:

  • Boîtier Hammond 1590BB (au plus gros)
  • Archi à deux cartes max
  • True bypass à relai
  • Composants courants et trouvables facilement: pas de germanium, pas de CA3080, pas de composant THAT, pas de composants Vactrol, etc. Je veux pouvoir acheter tous les composants sur Mouser et Farnell. A part les footswitches, puisqu'on en trouve pas sur Mouser / Farnell, bien entendu.
  • Pas de tri de composants : je ne veux pas avoir à trier un lot de composants à cause d'une sensibilité à un paramètre qui dérive.
  • Pas de lampes
  • Fabricable à l'Electrolab

Avec ça, je pense avoir une bonne base de travail.

Add ping

Trackback URL : http://blog.randagodron.eu/index.php?trackback/67

Page top